6 mai 2016

Ça alors

Un moustique génétiquement modifié contre Zika

La société de biotechnologie britannique Oxitec va lâcher aux Îles Caïman plusieurs millions de moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre le virus Zika. L’opération commencera en juin et se poursuivra pendant neuf mois, a annoncé hier le gouvernement. Les insectes seront tous des mâles (ils ont la particularité de ne pas piquer) qui, comme l’espère Oxitec, s’accoupleront avec les femelles déjà dans la nature. Les mâles devraient transmettre à leur progéniture un gène entravant leur développement et les empêchant d’atteindre l’âge adulte. Les jeunes moustiques mourront avant de pouvoir propager Zika. Cette technique entraîne une baisse très rapide du nombre d’individus. Oxitec l’a déjà expérimentée contre la dengue aux Îles Caïman, mais aussi en Malaisie et au Brésil. Son défaut est qu’elle impose de relâcher une immense quantité d’insectes, ce qui coûte très cher.