9 mai 2016

Ça peut servir

Ne dites pas « oui », dites « oui, si »

Quand on vous demande d’effectuer une tâche ou de rendre un service, il peut être malvenu de dire « non ». Mais il peut être dangereux de dire « oui » et de ne pas pouvoir tenir vos engagements. La meilleure solution consiste à dire « oui, si », selon Jesse Sostrin, spécialiste américain du management chez PricewaterhouseCoopers. Acceptez en fixant par exemple comme condition d’obtenir un délai, de vous faire aider ou qu’on vous retire une autre tâche en échange. Si vous avez peur que votre interlocuteur décroche dès que vous avez dit « oui » sans vous laisser finir votre phrase, formulez d’abord vos conditions : « Si ça me vaut une double ration de tickets resto et que je peux emprunter votre coupé sport, alors oui. »