16 mai 2016

Ça alors

L’Urssaf voit des salariés dans les voitures Uber

Le service de transport avec chauffeur Uber fait l’objet de deux procédures judiciaires engagées par l’Urssaf, a indiqué samedi l’Accos, la caisse nationale du réseau des Urssaf. Elle considère que les chauffeurs, aujourd’hui considérés comme des travailleurs indépendants, doivent être requalifiés en salariés, car il existe un lien de subordination entre eux et la plateforme : Uber recrute les chauffeurs, les forme, plafonne leurs commissions et devrait donc, selon l’Urssaf, verser des cotisations sociales. Uber rejette la demande. Fin avril, l’entreprise a accepté de débourser 100 millions de dollars pour que des chauffeurs de deux États américains abandonnent des recours en action collective afin d’être requalifiés en salariés.