• Manifestation policière. Des rassemblements contre la « haine anti-flics » ont eu lieu dans une soixantaine de villes de France à l’appel de plusieurs syndicats de policiers. Une contre-manifestation, pourtant interdite par la préfecture, a donné lieu à des violences à Paris, dont l’incendie d’une voiture de police à bord de laquelle se trouvaient deux fonctionnaires qui ont pu s’échapper. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d’homicide volontaire.

  • Tensions à Mayotte. En Conseil des ministres, François Hollande a jugé « extrêmement préoccupante » la situation à Mayotte où certains habitants s’en prennent depuis janvier à des étrangers, pour la plupart comoriens, a annoncé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Des collectifs de résidents de ce département insulaire se sont formés pour chasser de leur logement un millier d’étrangers qu’ils accusent de vols et d’agressions.

  • Tests antipollution. Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors a annoncé que son PDG Tetsuro Aikawa allait démissionner en raison du scandale des tests antipollution. Le groupe avait avoué fin avril qu’il avait recours à des contrôles non réglementaires depuis 1991. Son concurrent Suzuki a également reconnu aujourd’hui avoir utilisé une méthode non homologuée.

  • Pour les réfugiés. Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés a lancé une campagne pour récolter des fonds afin de loger près de deux millions de réfugiés d’ici 2018. L’organisation estime avoir besoin de 440 millions d’euros et espère récolter de l’argent auprès du secteur privé qui ne participe à son financement qu’à hauteur de 8 %.

  • Jour J pour les impôts. Les contribuables déclarant leurs revenus sur formulaire papier ont jusqu’à ce soir minuit pour le poster. Cette année, la déclaration manuscrite est réservée aux foyers ayant des revenus inférieurs à 40 000 euros ou n’ayant pas de connexion internet, les autres devant passer par le site impots.gouv.fr.