18 mai 2016

C’est leur avis

« Ça va mieux », mais est-ce bien suffisant ?

François Hollande martèle la formule « Ça va mieux » depuis la mi-avril, et l’a une nouvelle fois utilisée hier sur Europe 1. Matthieu Croissandeau, directeur de la rédaction de L’Obs, estime que le chef de l’État devrait surtout donner des perspectives d’avenir.

« Il faut bien du culot pour affirmer aux Français, contre vents et marées, que leur quotidien est plus facile ou plus heureux qu’il y a quatre ans. On voit bien l’utilité de l’exercice tel qu’il a dû être pensé par des communicants : commencer à purger le bilan pour éviter qu’il ne colle comme le sparadrap du capitaine Haddock aux semelles de François Hollande. […] Plutôt que de s’obstiner à repeindre en rose un quinquennat bien gris, ou de multiplier les promesses à l’emporte-pièce auxquelles plus personne ne croit, on attend du prochain candidat de la gauche, quel qu’il soit, qu’il renoue tout simplement avec un discours de progrès social et d’espoir. » Matthieu Croissandeau