24 mai 2016

Ça alors

Axa arrête la cigarette

Le numéro un français de l’assurance, Axa, a annoncé lundi qu’il allait céder toutes les actions qu’il détient dans l’industrie du tabac, pour une valeur de 200 millions d’euros. L’entreprise va également réduire progressivement son portefeuille d’obligations (1,6 milliard d’euros) émises par les cigarettiers. Axa affirme vouloir « soutenir les efforts des gouvernements » dans la lutte contre les méfaits de la cigarette. Mais le tabac a également un coût économique, qui pèse sur les assureurs. Axa rappelle qu’il tue six millions de personnes par an et coûte à l’économie mondiale 2 100 milliards d’euros par an. Calpers, le fonds de pension des employés de l’État de Californie, s’est désengagé du tabac en 2000. En avril, il a toutefois fait savoir que cela avait occasionné un manque à gagner de trois milliards de dollars et qu’il songeait à réinvestir dans cette industrie.