• Combat contre les talibans. Barack Obama a confirmé lundi la mort du chef des talibans afghans Akhtar Mansour, tué dans une frappe de drone américaine samedi au Pakistan. Le président américain a qualifié Mansour de « dirigeant d’envergure » qui « résistait aux efforts de paix et de réconciliation susceptibles de mettre fin à des décennies de guerre en Afghanistan ».

  • L’extrême droite échoue sur le fil. L’écologiste Alexander Van der Bellen a remporté lundi la présidentielle autrichienne. Au premier tour, il avait récolté 21,34 % des voix, loin derrière le candidat d’extrême droite Norbert Hofer, arrivé en tête avec 35 % des suffrages. « Même s’il n’y a eu pas de cordon sanitaire établi officiellement par les partis, les électeurs, eux, l’ont intégré », estime Jean-Yves Camus, politologue spécialiste de l’extrême droite.

  • Recherche de fonds. Sept prix Nobel français et un lauréat de la médaille Fields ont publié lundi une tribune dans Le Monde pour dénoncer l’annulation par le gouvernement de 256 millions d’euros de crédits de recherche. Mardi, la commission des finances de l’Assemblée nationale a demandé à l’exécutif de revenir sur sa décision. « Nous en avons vraiment assez d’être pris pour des pigeons, a déclaré à l’AFP Bruno Chaudret, président du conseil scientifique du CNRS. Les intérêts privés sont entendus par le gouvernement mais nous, qui représentons l’intérêt public, nous servons de variable d’ajustement. »

  • Accord sur la dette grecque. La Grèce et ses créanciers (Europe et FMI) ont trouvé un accord dans la nuit de mardi à mercredi pour que le pays reçoive une nouvelle tranche d’aide de 10,3 milliards d’euros à partir de juin qui lui permettra d’honorer ses prochains remboursements. « Nous sommes parvenus à une vraie avancée sur la Grèce, qui nous permet d’ouvrir un nouveau chapitre du programme d’assistance financière, a affirmé Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe (réunion des ministres des Finances de la zone euro). Cela va plus loin que ce que j’aurais cru possible il n’y pas si longtemps. »

  • Animal on est mal. L’association de défense des animaux L214 a diffusé mercredi une vidéo dénonçant l’hygiène déplorable d’un élevage industriel de poules pondeuses de l’Ain, qu’elle avait déjà incriminé en 2013. « La situation dans cet élevage perdure, il y a eu des arrêtés préfectoraux mais ça ne va pas plus loin. Donc, on porte plainte pour maltraitance sur animaux, on demande au préfet la fermeture, aux enseignes qui vendent leurs œufs d’arrêter et aux consommateurs de réfléchir à leur consommation », a expliqué à l’AFP la cofondatrice de l’association L214 Brigitte Gothière.

  • Trump et l’environnement. Le magnat de l’immobilier américain Donald Trump a annoncé jeudi avoir atteint le seuil des 1 237 délégués nécessaires pour lui assurer automatiquement l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de novembre. Il a par ailleurs annoncé vouloir revenir sur plusieurs décisions de Barack Obama concernant l’environnement, comme l’annulation du projet d’oléoduc Keystone XL, qui devait transporter les sables bitumineux de l’Alberta vers les raffineries américaines, et la signature de l’accord de Paris sur le climat. « Cet accord donne à des bureaucrates étrangers le contrôle sur la façon et la quantité d’énergie que nous pouvons consommer dans notre pays. Pas question ! », a-t-il clamé.