• Recherche. François Hollande a renoncé à l’annulation de 134 millions d’euros de crédits à destination de quatre organismes de recherche (CEA, CNRS, Inra et Inria), ont annoncé ce matin le prix Nobel de physique Serge Haroche et le mathématicien Cédric Villani à l’issue d’une rencontre avec le président de la République. Les deux hommes avaient cosigné il y a une semaine une tribune dans Le Monde pour dénoncer des mesures d’économies qui « s’apparentent à un suicide scientifique et industriel ».

  • Enquête sur une manifestation. Le Défenseur des droits Jacques Toubon a ouvert une enquête sur les conditions dans lesquelles un journaliste indépendant de 28 ans a été grièvement blessé à la tête jeudi lors d’une manifestation contre le projet de loi Travail. « Celui-ci s’est effondré après le jet par les forces de l’ordre d’une grenade de désencerclement dans des circonstances qui restent à préciser », explique-t-il dans un communiqué.

  • Harcèlement. Mediapart et France Inter ont recueilli cinq nouveaux témoignages de femmes accusant le député écologiste Denis Baupin de harcèlement et d’agression sexuels entre 1998 et 2014. Les journalistes des deux médias précisent que l’élu avait, par l’intermédiaire de son avocat, accepté de répondre à leurs questions, mais en fixant des conditions qu’ils ont refusées.

  • Offensive en Irak. Les forces d’élite irakiennes ont annoncé ce matin qu’elles étaient entrées dans Fallouja, une ville située à 50 kilomètres à l’ouest de Bagdad et détenue par le groupe État islamique depuis janvier 2014. Les djihadistes, dont le nombre est évalué à plusieurs centaines de combattants, contrôlent toujours la ville, où sont pris en étau 50 000 habitants.

  • Justice internationale. Un tribunal spécial sénégalais a condamné l’ancien président tchadien Hissène Habré (au pouvoir de 1982 à 1990) à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et viols. C’est la première fois qu’un ancien chef d’État est condamné pour violation des droits de l’homme dans un autre pays africain que le sien.