31 mai 2016

Ça alors

Le feu nucléaire géré par des disquettes

Aux États-Unis, l’ordre de lancer des missiles intercontinentaux et des bombardiers nucléaires est contrôlé par un système informatique datant du milieu des années 1970. Le Government Accountability Office, l’équivalent américain de la Cour des comptes, a fourni la semaine dernière un rapport dans lequel il fait le bilan du parc informatique du gouvernement. Le système qui coordonne les attaques nucléaires tourne sur un ordinateur IBM Series+1, un modèle retiré du marché en 1988. Cet appareil fonctionne avec des disquettes de huit pouces, qui ne sont plus utilisées depuis la fin des années 1970. L’ancienneté de l’appareil, connu pour sa fiabilité, n’est pas un problème, selon le hacker américain Cris Thomas. L’ordinateur n’étant pas relié à Internet, un piratage à distance est même impossible.