8 juin 2016

C’est leur avis

L’opportunisme gagnant des cheminots

Le directeur délégué de la rédaction des Échos Dominique Seux estime que ni le gouvernement, ni ses opposants ne sortiront vainqueurs de l’épreuve de force autour du projet de loi Travail. Selon lui, les seuls qui pourront s’estimer vainqueurs sont les cheminots qui ont profité de l’occasion pour obtenir des concessions.

« Alors que les négociations ouvertes depuis des mois à la SNCF n’avaient rien à voir avec la loi El Khomri, le gouvernement a ordonné à Guillaume Pépy d’abandonner en rase campagne les (timides) pistes de réforme de l’organisation du travail de son entreprise grâce auxquelles il escomptait réaliser quelques économies. Au final, les salariés de l’ex-société nationale vont conserver la totalité de leurs spécificités, doux nom des avantages. […] François Hollande, pour sauver l’Euro de football, a cédé aux cheminots, décidément imbattables pour défendre leurs propres intérêts tout en prétendant agir par “procuration” pour les autres salariés. » Dominique Seux