9 juin 2016

Tout s’explique

Le Royaume-Uni coupé en deux sur le Brexit

Comment les débats télévisés se sont-ils déroulés ?

À deux semaines du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, le Premier ministre David Cameron, qui mène une campagne pour le maintien, et le leader de UKIP Nigel Farage, partisan d’une sortie, se sont affronté mardi dans un débat télévisé. David Cameron a estimé que le Royaume-Uni devait rester dans l’UE pour conserver son poids économique et son niveau d’emploi. Il a également reconnu pour la première fois qu’une victoire du non pourrait conduire les Écossais à revendiquer un nouveau référendum sur l’indépendance. Nigel Farage a quant à lui mis en avant la nécessité de réguler l’immigration européenne.

Les deux camps sont-ils unis ?

Le camp pro-UE est conduit par David Cameron. Ce dernier ne peut compter que sur un soutien mesuré du chef de l’opposition Jeremy Corbyn. Le leader du parti travailliste refuse d’apparaître aux côtés du Premier ministre. Il profite de la campagne pour pointer les divisions du parti conservateur sur le sujet. Les anti-UE sont représentés, outre le parti anti-immigration UKIP, par Boris Johnson, l’ancien maire conservateur de Londres, et Michael Gove, l’actuel secrétaire d’État à la Justice. Ces derniers s’opposent au principe de libre circulation. Ils souhaitent que le Royaume-Uni puisse choisir les candidats à l’installation en fonction de leurs compétences.

Que disent les derniers sondages ?

Aucune tendance ne semble se dessiner actuellement, même si deux études ont donné lundi une courte victoire du non. La plupart des sondages montrent entre 10 % et 15 % de Britanniques indécis. Les craintes soulevées par l’éventualité d’un Brexit ont contribué à faire chuter la livre sterling face au dollar et à l’euro. La monnaie est en baisse quasi continue depuis avril. En cas de sortie de l’UE, le Royaume-Uni devrait négocier un nouveau traité commercial et se verrait, en attendant, imposer des droits de douane dans ses échanges avec ses voisins européens.