13 juin 2016

Tout s'explique

L’attaque terroriste d’Orlando

Qui est l’auteur des faits ?

L’homme qui a ouvert le feu et tué au moins 49 personnes samedi dans une boîte de nuit d’Orlando (Floride), fréquentée par une clientèle homosexuelle, a été identifié. Ses papiers ont été retrouvés sur lui après qu’il a été abattu par la police. Omar Mateen est un Américain d’origine afghane de 29 ans. Le FBI, qui a confirmé son identité, l’avait interrogé deux fois en 2013 et 2014, notamment pour ses liens avec un djihadiste américain tué dans un attentat suicide en Syrie. Il a également été interrogé à propos de commentaires pro-islamistes sur Internet, mais n’a jamais été inquiété.

Les liens entre Daech et le tueur sont-ils avérés ?

Omar Mateen s’est revendiqué du groupe État islamique (EI) en appelant le numéro d’urgence 911 avant de lancer son attaque. L’organisation terroriste a confirmé ce matin leurs liens sur sa radio Al-Bayan, ajoutant que l’attentat avait été commis par « un soldat du califat ». Cette communication rend très probable la responsabilité de l’EI : le journaliste spécialisé dans les mouvements djihadistes David Thomson explique que le groupe n’a jamais revendiqué d’attaque de façon opportuniste. Les tueurs de San Bernardino (14 victimes en décembre) ont été seulement qualifiés de « sympathisants » par les djihadistes de Daech, alors que les auteurs disaient leur avoir porté allégeance. Le crash du vol d’EgyptAir du mois dernier n’a pas été revendiqué.

Comment réagissent les candidats à la Maison-Blanche ?

Le candidat républicain Donald Trump s’est félicité hier « d’avoir eu raison sur le terrorisme islamique radical », dans un tweet publié quelques heures après la tuerie. Il a ensuite appelé à la démission de Barack Obama qu’il juge responsable de ne pas avoir su éviter le drame. Chez les Démocrates, Hillary Clinton a appelé à un meilleur contrôle des armes. Elle et son rival Bernie Sanders, qui ne s’est toujours pas retiré de la course à l’investiture démocrate, ont adressé leur soutien et leurs condoléances à la communauté LGBT.