23 juin 2016

Ça alors

3 000 euros pour quitter Auckland

La ville néo-zélandaise d’Auckland a lancé lundi un dispositif visant à verser un peu plus de 3 000 euros aux potentiels bénéficiaires d’un logement social acceptant de s’installer dans des localités moins peuplées. La plus grande ville du pays est en effet surpeuplée. Les prix des loyers y ont augmenté en moyenne de 21 % ces quatre dernières années. Selon l’Armée du Salut, au moins 10 % des garages du sud d’Auckland ont été transformés en habitations de fortune et hébergent des familles. Les autorités locales espèrent que l’aide qu’elles proposent permettra à ceux qui veulent déménager vers des régions moins chères où ils ont peut-être des attaches familiales de franchir le pas. S’ils revenaient vivre à Auckland moins d’un an après, ils devraient en revanche rembourser la ville.