24 juin 2016

Tout s'explique

Le Royaume-Uni vote pour une sortie de l’Union européenne

Comment la sortie va-t-elle se dérouler ?

43 ans après y être entrés, les Britanniques ont voté par référendum pour quitter l’Union européenne. Selon les résultats définitifs, ils ont voté à 51,9 % en faveur du Brexit, avec un taux de participation important : 72,2 %. Le Premier ministre David Cameron a annoncé sa démission ce matin et remis le lancement de la procédure de départ de l’UE entre les mains de son successeur. Il assurera l’intérim jusqu’à la convention du parti conservateur en octobre. Le traité de Lisbonne, entré en vigueur en 2009, définit le processus de retrait volontaire d’un État membre de l’UE. Une fois la demande de retrait officialisée, les négociations doivent durer au maximum deux ans.

Pourquoi les Bourses chutent-elles ?

La livre sterling a plongé de 12 % face au dollar à l’ouverture des Bourses. C’est la plus forte variation en cours de journée de son histoire. Le Footsie 100, l’indice boursier réunissant les plus grandes entreprises britanniques, a aussi beaucoup baissé. Il a emporté avec lui les autres places européennes. Ces mouvements sont la conséquence du comportement d’investisseurs influents (banques d’affaires, fonds d’investissements, etc.) qui ont cédé beaucoup d’actions d’entreprises susceptibles d’être touchées par le Brexit. De nombreux titres se sont ainsi retrouvés à vendre, faisant baisser les cours. Conséquence insolite : la moitié des valeurs du Footsie n’ont pas pu être cotées à l’ouverture des marchés car personne n’en voulait.

L’unité du Royaume-Uni est-elle menacée ?

Les résultats du référendum ont montré de fortes disparités au sein des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Si l’Angleterre (53,4 %) et le Pays de Galles (52,5 %) ont voté pour une sortie de l’UE, l’Irlande du Nord et l’Écosse ont montré à 55,8 % et 62 % leur désir d’y rester. La Premier ministre écossaise Nicola Sturgeon a indiqué ce matin que la question d’un nouveau référendum sur l’indépendance du pays se posait : les 32 régions écossaises ont voté contre le Brexit. En Irlande du nord, le vice-Premier ministre Martin McGuinness, membre du Sinn Fein, le parti lié aux anciens groupes paramilitaires de l’Armée républicaine irlandaise (IRA), a réclamé un référendum pour réunifier l’Irlande.