• Europe post-Brexit. François Hollande s’est rendu à Berlin pour s’entretenir en fin d’après-midi avec la chancelière allemande Angela Merkel et le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, trois jours après le vote britannique en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Hier, les dirigeants français et allemand se sont mis d’accord au téléphone pour prendre des mesures rapides qu’ils doivent détailler ce soir, à la veille d’un conseil européen à Bruxelles.

  • Brexit, suite. Le parti conservateur britannique a fait savoir que le successeur du Premier ministre David Cameron, qui a démissionné vendredi, serait nommé d’ici le 2 septembre. Le chef de l’opposition, le travailliste Jeremy Corbyn est lui aussi contesté pour sa mauvaise campagne en faveur du maintien dans l’UE. 23 des 30 députés membres de son cabinet fantôme (gouvernement alternatif) ont annoncé leur départ entre hier et aujourd’hui.

  • Défilé anti-loi Travail. La préfecture de police de Paris a autorisé ce matin la onzième journée de manifestation contre le projet de loi Travail souhaitée par sept syndicats de travailleurs, d’étudiants et de lycéens. Le défilé se déroulera demain de la place de la Bastille à la place d’Italie à Paris.

  • Nom de région. Les élus de la région issue de la fusion d’Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ont voté pour que le nouvel ensemble soit baptisé Nouvelle Aquitaine. Le nom des anciennes collectivités apparaîtra en sous-titre.

  • Transports plus chers. L’État et la région Île-de-France ont signé un protocole d’accord sur le financement des transports franciliens qui comporte l’augmentation du prix de la carte d’abonnement Navigo de 70 à 73 euros par mois à partir du 1er août. La semaine dernière, la présidente du conseil régional Valérie Pécresse avait menacé de procéder à une hausse de tarif de 10 à 15 euros pour compenser l’absence du financement supplémentaire promis par l’État.

  • Mort de Dantec. L’écrivain de science-fiction et essayiste franco-canadien Maurice G. Dantec est décédé samedi à 57 ans, a fait savoir aujourd’hui son éditeur, Inculte. D’abord proche de la gauche, l’auteur des « Racines du mal » (1995) et de « Babylon Babies » (1999) s’était ensuite publiquement revendiqué royaliste et proche de l’extrême droite identitaire.