27 juin 2016

Ça alors

Le laboratoire antidopage de Rio suspendu

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé vendredi qu’elle avait suspendu le laboratoire de Rio au Brésil en raison de manquements aux règles internationales. Celui-ci devait analyser les échantillons de sang et d’urine des athlètes lors des Jeux olympiques qui s’ouvriront le 5 août. Si l’AMA ne lève pas la suspension avant le début de la compétition, les tests antidopage devront être menés dans des laboratoires d’autres pays. L’établissement de Rio avait déjà été suspendu en 2013. Pendant la Coupe du monde organisée au Brésil en 2014, la Fédération internationale de football avait envoyé les échantillons prélevés sur les joueurs vers la Suisse. Coûteuse, l’opération avait aussi l’inconvénient de réduire les chances de détecter des substances à la durée de vie courte comme l’EPO.