28 juin 2016

Ça alors

Victoire judiciaire pour le droit à l’avortement aux États-Unis

La Cour suprême des États-Unis a invalidé hier une loi restreignant l’accès des femmes à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) au Texas. Voté en 2013, ce texte imposait des contraintes aux médecins pratiquant l’avortement et obligeait les cliniques spécialisées à posséder des équipements équivalents à ceux d’un hôpital. La loi avait conduit à la fermeture d’une vingtaine de ces établissements. L’avortement est légal aux États-Unis depuis 1973, mais plus de la moitié des États américains imposent des restrictions qui rendent l’intervention difficile et entraînent la disparition progressive des cliniques réalisant des IVG. Cinq États américains n’en disposent plus que d’une. La décision de la Cour suprême va permettre aux défenseurs du droit à l’avortement de contester les législations restrictives en vigueur dans les autres États.