• Valls en Corse. Pour sa première visite en Corse depuis qu’il est devenu Premier ministre en mars 2014, Manuel Valls a tenu un discours devant l’assemblée territoriale, au cours duquel il a promis la création d’une agrégation en langue corse et affirmé sa volonté de « prolonger » des régimes fiscaux dérogatoires pour lutter contre la hausse des prix de l’immobilier. Il s’est en revanche une nouvelle fois opposé aux revendications des nationalistes, comme la co-officialité de la langue corse ou la création d’un statut de « résident ».

  • Université d’été décentralisée. Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a annoncé qu’il allait proposer au bureau national du PS d’organiser des « universités décentralisées » dans cinq à six villes de France au cours du mois de septembre. Cette solution vise à remplacer l’université d’été qui devait se tenir fin août à Nantes et qui a été annulée hier en raison des « risques de violences » de la part de l’« ultra gauche ».

  • Une dernière avant l’été. Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a fait savoir que la manifestation contre la loi Travail qui se tiendra demain à Paris entre la place d’Italie et la place de la Bastille – alors que les députés débuteront l’examen du texte en deuxième lecture – sera la dernière avant l’été. « Mais il y aura des choses cet été, des choses surprises, des péages gratuits et autres », a ajouté le leader syndical.

  • Farage démissionne. Le leader du parti anti-immigration britannique Ukip, Nigel Farage, a annoncé qu’il quittait la direction de sa formation. « Pendant la campagne du référendum, j’ai déclaré que je voulais récupérer mon pays. Maintenant, je dis que je veux récupérer ma vie », a déclaré celui qui avait été l’une des figures de la campagne en faveur du Brexit.