5 juillet 2016

Ça alors

Lagos ferme des lieux de culte pour lutter contre le bruit

Peuplée de plus de 20 millions d’habitants, Lagos, la capitale économique du Nigeria souffre de la pollution sonore. La municipalité a ainsi annoncé mercredi qu’elle avait fait fermer 11 hôtels et bars, mais surtout 20 mosquées et 70 églises. Les appels à la prière musulmane diffusés par les haut-parleurs et le bruit des cérémonies chrétiennes provoquent de multiples plaintes des riverains. Une étude menée en 2014 par l’université de Lagos dans un quartier de la ville avait relevé des niveaux de bruit partout supérieurs aux seuils de confort établis par l’Organisation mondiale de la santé. Les autorités, qui veulent atteindre ces standards d’ici 2020, n’autorisent la réouverture de certains établissements qu’après le paiement d’une amende et la promesse de réduire les nuisances sonores.