8 juillet 2016

Ça alors

L’Australie n’a pas de centrale, mais réfléchit à stocker des déchets nucléaires

L’Australie est le troisième pays producteur d’uranium, derrière le Kazakhstan et le Canada, alors qu’elle n’a aucune centrale nucléaire sur son sol. Elle en exporte la totalité et pourrait bientôt en recevoir les déchets. Ce week-end, un jury de 50 citoyens se réunit à Adélaïde pour examiner la possibilité de construire un centre de stockage de déchets nucléaires non militaire dans l’État d’Australie-Méridionale. Tous ont été sélectionnés par le gouvernement régional dans le but de l’aider à trancher. La décision de ce dernier est attendue à la fin de l’année. Selon un rapport officiel publié en mai, l’Australie pourrait gagner près de 74 milliards de dollars américains sur 120 ans. Une telle manne financière dynamiserait une région frappée par le plus haut taux de chômage du pays.