8 juillet 2016

Ça alors

L’Inde en lutte contre l’élimination des filles avant la naissance

La Cour suprême indienne a interdit mardi à Google, Yahoo et Microsoft de continuer à héberger sur leurs sites des publicités pour des tests ou des cliniques permettant de connaître le sexe d’un bébé avant sa naissance. Elle espère ainsi lutter contre les avortements décidés s’il s’agit d’une fille. Une loi de 1994 interdit l’usage en Inde de ces techniques, mais leur utilisation se poursuit. De nombreuses familles cherchent à s’assurer d’avoir au moins un descendant masculin. Selon une étude publiée en 2011 dans la revue scientifique britannique The Lancet, entre 4 et 12 millions d’interruptions de grossesse ont ainsi été pratiquées sur des fœtus de sexe féminin en 30 ans. Selon le dernier recensement, réalisé la même année, il ne naît en Inde que 919 filles pour 1 000 garçons.