11 juillet 2016

C’est leur avis

Le bras d’honneur de Barroso aux Européens

Annoncée vendredi, la décision de l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso de rejoindre la banque américaine Goldman Sachs suscite une réprobation générale. Spécialiste des questions européennes pour Libération depuis 1990, Jean Quatremer y voit un « gigantesque bras d’honneur aux Européens ».

« C’est, au pire moment, un symbole désastreux pour l’Union et une aubaine pour les europhobes, un président de la Commission étant censé incarner, bien au-delà de son mandat, les valeurs européennes qui ne sont justement pas celles de la finance débridée que symbolise Goldman Sachs. […] À la Commission et aux États membres d’adopter rapidement des règles pour interdire un tel mélange des genres. » Jean Quatremer