13 juillet 2016

C’est leur avis

Ne pas laisser Google décider de la liberté d’expression sur Internet

Dans Libération, le cofondateur de Wikipédia Jimmy Wales critique l’application européenne du droit à l’oubli qui oblige Google à traiter les demandes d’utilisateurs souhaitant que le moteur de recherche ne référence plus des pages anciennes susceptibles de leur nuire.

« Google a été contraint d’être à la fois juge, jury et bourreau. Quand on touche à des questions fondamentales de liberté d’expression, il faut des juges, la possibilité de faire appel… Des résultats de recherche disparaissent, et nous ne savons pas pourquoi. […] Il faut vraiment revoir tout cela. Les entreprises privées ne devraient pas être les arbitres de la liberté d’expression. » Jimmy Wales