15 juillet 2016

Ça alors

L’application d’alerte du gouvernement activée tardivement

Depuis juin, les pouvoirs publics ont la possibilité d’alerter la population qu’un attentat est en train de se produire via l’application pour smartphone SAIP (système d’alerte et d’information des populations). Elle délivre des informations fiables et donne des consignes de sécurité aux personnes dont le système de géolocalisation du téléphone indique qu’elles se trouvent à proximité d’un événement exceptionnellement dangereux. Elle n’a été activée qu’à 1h34 ce matin, soit presque trois heures après les faits et deux heures après les premières informations officielles. Selon le ministère de l’Intérieur, le prestataire responsable de l’application a « connu une défaillance ». Le plan Orsec, destiné à alerter la population et à la protéger, a été activé à 0h40. Facebook a mis en place son bouton « Safety Check », qui sert à prévenir ses proches qu’on est en sécurité, dès 0h25.