18 juillet 2016

C'est leur avis

Plus structurés, les djihadistes deviendront plus vulnérables

L’écrivain algérien Boualem Sansal estime dans Le Monde que l’absence d’un schéma identique entre les différents attentats qui ont récemment frappé la France rend la lutte antiterroriste difficile. Elle ne pourra, selon lui, être efficace que lorsque les djihadistes auront défini un mode d’action unique [€].

« Chaque terrorisme a besoin d’inventer son mode opératoire à lui, qui sera sa signature et qui produira l’effet le plus important pour le coût le plus bas. […] Le jour où plusieurs attentats en France se feront sur le même mode, on comprendra que les islamistes en charge de l’action terroriste en France se sont organisés, qu’ils ont une direction unique, que celle-ci s’est forgé une unité de pensée et a choisi un mode opératoire pour son action armée pouvant se démultiplier au moindre coût. À partir de là, seulement, les services de sécurité pourront définir une stratégie de lutte antiterroriste qui mènera à la destruction de l’organisation. » Boualem Sansal