• Dopage aux JO. Le Comité international olympique a révélé avoir découvert 45 cas de dopage après avoir procédé à une nouvelle analyse d’échantillons prélevés sur des sportifs lors des Jeux olympiques de Pékin (2008) et Londres (2012). Le CIO avait déjà annoncé en mai avoir trouvé 54 cas positifs en réexaminant les prélèvements effectués lors de ces deux compétitions.

  • Attentat de Nice. François Hollande a déclaré que 12 personnes luttaient encore pour leur vie après l’attentat commis à Nice le 14 juillet et que 13 enfants figuraient parmi les 84 personnes décédées. Le parquet de Paris a annoncé hier soir que cinq suspects ayant été en contact avec l’auteur de l’attaque avaient été mis en examen et placés en détention provisoire.

  • Images de vidéosurveillance. L’avocat de la ville de Nice a fait savoir que la municipalité refusait l’injonction faite par les magistrats en charge de l’enquête sur l’attentat du 14 juillet d’effacer les images de vidéosurveillance de la Promenade des Anglais pour en « éviter la diffusion non contrôlée ». La mairie affirme souhaiter au contraire demander au procureur de Nice de les mettre sous séquestre.

  • Loi Travail. Plusieurs parlementaires Les Républicains et UDI ont saisi le Conseil constitutionnel à propos de la loi Travail, qui selon eux « porte atteinte à plusieurs principes et libertés constitutionnels ». Ils visent deux articles consacrés aux locaux syndicaux et au dialogue social dans les entreprises franchisées.

  • Bolloré attaque France 2. Le groupe Bolloré a assigné France 2 en justice, lui réclamant 50 millions d’euros pour le préjudice causé par la rediffusion hier soir d’un numéro de l’émission « Complément d’enquête » consacré au PDG du groupe, Vincent Bolloré. Après la première diffusion en avril, l’industriel avait accusé le reportage de « mensonge » réalisé dans le but de « déstabiliser » et de « décrédibiliser » son groupe et lui-même.