• Dispositif de sécurité à Nice. L’Inspection générale de la police nationale a rendu public son rapport sur la présence policière le soir du 14-Juillet à Nice et a estimé que le dispositif de sécurité « n’était pas sous-dimensionné ». 64 policiers nationaux et 42 policiers municipaux étaient chargés de sécuriser les lieux lors du feu d’artifice endeuillé par un attentat.

  • Aider les céréaliers. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé un plan d’aide aux céréaliers comprenant le report des cotisations sociales et des mesures spécifiques de remboursement de la TVA. Ce matin, le président de la branche « grandes cultures » du principal syndicat agricole français, la FNSEA, avait affirmé que les fortes intempéries du printemps allaient faire chuter la récolte de blé d’un quart en 2016 par rapport à 2015.

  • Attentat en Syrie. Le groupe État islamique a revendiqué un attentat qui a tué une quarantaine de personnes ce matin dans la ville syrienne de Qamichli, où la population est majoritairement kurde. L’organisation djihadiste a affirmé que l’attaque avait été menée par un kamikaze à bord d’un camion piégé en représailles aux raids aériens de la coalition contre Daech dans le nord du pays.

  • Pas d’amende pour le Portugal et l’Espagne. La Commission européenne a décidé de ne pas infliger d’amende au Portugal et à l’Espagne pour avoir enregistré des déficits budgétaires excessifs. Elle estime que Lisbonne doit bénéficier d’une année supplémentaire et Madrid de deux ans pour ramener leurs déficits publics respectifs sous la barre des 3 % du produit intérieur brut.

  • Négocier le Brexit. La Commission européenne a également désigné l’ancien ministre français et commissaire européen au Marché intérieur Michel Barnier pour mener les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union. La nouvelle Premier ministre britannique Theresa May a déclaré à plusieurs reprises que son pays n’enclencherait pas la procédure avant la fin de l’année.