27 juillet 2016

C’est leur avis

Faut-il diffuser les photos des terroristes ?

Le Monde et BFMTV ont annoncé qu’ils refusaient désormais de publier des photos des auteurs d’attentats pour prévenir toute glorification posthume. Dans Libération, le journaliste spécialiste de Daech David Thomson, juge que ce sont les photos révélant la fragilité de l’État qu’il faut éviter.

« Le fait de diffuser nom et portrait des terroristes n’a aucune incidence sur le rythme des attentats. Au contraire, ne pas publier ces données développerait les théories du complot déjà nombreuses alors que les informations circulent. Il y a un besoin légitime de transparence et d’information de la part du grand public. […] Je pense qu’il vaut mieux regarder la menace en face et ne pas être dans le déni. En revanche, il y a des photos qui font le bonheur des djihadistes : ce sont celles qui montrent la faiblesse du pouvoir politique des pays occidentaux. L’image de deux policiers s’enlaçant en pleurs après le 13-Novembre a fait la une de Dar al-Islam, le journal de l’État islamique. » David Thomson