11 août 2016

Ça alors

L’administration chinoise tance Alibaba sur la contrefaçon

Le responsable de l’administration régulant le commerce et l’industrie en Chine a rappelé publiquement à l’ordre le géant de la vente en ligne Alibaba sur le problème de la contrefaçon lors d’une interview à la télévision hongkongaise vendredi. Les autorités chinoises avaient déjà sermonné l’entreprise en janvier 2015. Celle-ci avait ensuite attribué un interlocuteur aux marques les plus copiées et promis des réponses plus rapides à leurs signalements. Insatisfait, le groupe français Kering (Yves Saint Laurent, Gucci, etc.) a saisi la justice américaine, mais celle-ci a rejeté la semaine dernière une partie de sa plainte. Selon le juge, le groupe de luxe n’a pas pu démontrer qu’Alibaba avait volontairement rendu possible la vente de produits contrefaits.