19 août 2016

Ça alors

Le gouvernement américain veut abandonner les prisons privées

Le gouvernement américain a annoncé hier qu’il allait progressivement cesser de recourir à des prisons privées pour incarcérer les auteurs d’infractions à la loi fédérale. Elles hébergent 12 % des détenus relevant de l’administration pénitentiaire fédérale. Les autorités s’appuient sur un rapport d’inspection jugeant que les établissements privés sont à peine moins chers et sont moins sûrs que les prisons publiques. Le recours au privé a été rendu nécessaire par une politique pénale ferme qui a presque multiplié par neuf le nombre de détenus fédéraux entre 1980 et 2013. Or la tendance est à la baisse. Plusieurs élus de gauche et défenseurs des droits de l’homme ont déclaré qu’ils espéraient que cette décision aurait une influence sur les différents États américains. Au niveau local, 6,8 % des détenus sont incarcérés dans des prisons privées.