22 août 2016

Ça alors

Les Philippines agacées par les critiques de l’ONU

Le président philippin Rodrigo Duterte a menacé hier de retirer son pays des Nations unies pour protester contre les critiques de l’organisation à l’égard de sa politique anticriminalité. Deux experts onusiens des questions de justice et de santé ont critiqué la semaine dernière la flambée des exécutions extrajudiciaires dans le pays depuis l’élection du nouveau président le 9 mai. En trois mois et demi, près de 900 personnes suspectées de trafic de drogue ont été abattues dans la rue. Le ministre des Affaires étrangères a tempéré ce matin la menace de Rodrigo Duterte, expliquant qu’il s’agissait avant tout pour le pays d’affirmer sa souveraineté. Lors de sa campagne électorale, le nouveau président avait invité les Philippins à tuer des dealers et promis 100 000 morts de criminels au cours de son mandat. Il nie toutefois être responsable des récentes exécutions de rue.