29 août 2016

Ça alors

L’euro pour contourner des sanctions internationales

Alors que le dollar reste la monnaie de référence lors des échanges internationaux, l’Iran et la Corée du Sud utilisent depuis aujourd’hui l’euro pour commercer entre eux. Cette décision a été annoncée vendredi par le vice-ministre iranien des Affaires étrangères. Malgré l’accord sur le nucléaire signé en juillet 2015, toutes les sanctions internationales contre l’Iran n’ont pas été levées et l’interdiction des transactions en dollars subsiste, notamment en raison de la répression des droits de l’homme dans le pays et de ses liens avec des organisations terroristes. La banque française BNP Paribas a été condamnée en 2015 à payer 8,9 milliards de dollars pour avoir permis à ses clients de réaliser des transactions en dollars avec l’Iran, Cuba et le Soudan. En utilisant l’euro, la Corée du Sud et l’Iran comptent tripler leurs relations commerciales dans les années à venir.