30 août 2016

Ça alors

Facebook aide la recherche, non sans arrière-pensée

Facebook s’est engagé à fournir 26 serveurs informatiques extrêmement puissants à des établissements de recherche européens spécialisés dans l’intelligence artificielle, pour un montant de 1,3 million de dollars. L’entreprise américaine, qui a fait de ce domaine une de ses priorités, a annoncé hier les noms des 16 groupes de recherche bénéficiaires, parmi lesquels on compte trois français (à l’Inria à Grenoble et à l’université Pierre-et-Marie-Curie ainsi qu’à l’ENS à Paris). En retour, il espère être informé des techniques sur lesquelles les chercheurs travaillent et pouvoir leur faire part des problèmes qu’il cherche à résoudre. L’entreprise souhaite également accueillir en stage les étudiants passant par ces laboratoires de recherche et embaucher les meilleurs d’entre eux.