1er septembre 2016

Ça peut servir

Non, rien de rien, je ne regrette rien

Tout l’entretien d’embauche s’est bien passé lorsque surgit la question « Avez-vous un regret concernant votre carrière ? » Et vous voilà en train de raconter une mauvaise expérience, que vous n’avez peut-être pas bien digérée. Erreur. Cette question est un piège, explique James Reed, patron d’un cabinet de recrutement britannique, puisque le recruteur cherche à savoir si vous avez une faille qu’il n’a pas décelée et si vous ne portez pas une vieille rancœur vous empêchant d’aller de l’avant. Mieux vaut répondre en mentionnant un souvenir positif, quelque chose que vous avez beaucoup aimé et que vous regrettez simplement de ne pas avoir pu faire assez. Arrêtez-vous là et espérez que la question suivante sera moins vicieuse.