5 septembre 2016

Ça alors

Des indépendantistes entrent au parlement de Hong Kong

Au moins quatre jeunes militants réclamant l’indépendance de Hong Kong vis-à-vis de la Chine ont été élus hier pour la première fois au Conseil législatif, le parlement hongkongais. Parmi eux, Nathan Law, 23 ans, fut l’un des leaders du « mouvement des parapluies », la mobilisation de l’automne 2014 appelant à davantage de démocratie. Ce résultat n’empêche pas la victoire du camp pro-Pékin, celui-ci s’appuyant sur un système électoral lui réservant automatiquement 50 % des sièges. L’opposition démocrate remporte 27 sièges, soit plus d’un tiers, lui permettant de conserver sa minorité de blocage. Il lui sera ainsi possible de rejeter toute évolution du statut de Hong Kong qui ne lui conviendrait pas. En juin 2015, le Conseil législatif avait repoussé une réforme sur le mode d’élection du chef de l’exécutif souhaitée par le pouvoir chinois.