6 septembre 2016

Ça alors

​Obama annule une rencontre avec le président philippin

Les présidents américain et philippin devaient se rencontrer aujourd’hui à Vientiane, la capitale du Laos. Mais le président américain a préféré l’annuler, craignant que l’entrevue ne soit pas suffisamment « productive ». Entre-temps, son homologue philippin l’avait ainsi menacé : « Fils de pute, je vais te porter malheur. » Il répondait, lors d’une conférence de presse, à l’intention affichée de Barack Obama d’évoquer avec lui la violente répression antidrogue, le président encourageant les citoyens à tuer eux-mêmes les dealers. Rodrigo Duterte a été élu en mai après une campagne populiste au cours de laquelle il avait multiplié les provocations. Barack Obama a pris les choses avec calme, qualifiant son homologue de « garçon pittoresque ». Les États-Unis et son ancienne colonie sont liés par un traité d’alliance militaire.