7 septembre 2016

Ça alors

La baleine à bosse n’est plus en danger

L’Agence américaine océanique et atmosphérique a retiré hier la majorité des populations de baleines à bosse de la liste des espèces en danger. Cette décision est le résultat de la politique de protection engagée depuis plusieurs décennies. La pêche des baleines à bosse avait fortement réduit leur nombre, faisant tomber les populations à des niveaux historiquement bas dans les années 1960. Les États-Unis ont placé la baleine à bosse dans les espèces en danger d’extinction en 1970. Dimanche, l’Union internationale pour la conservation de la nature a, elle, décrété que le panda géant n’était plus en danger, mais devenait une espace « vulnérable ». L’ONG de protection de l’environnement dénombre 2 060 individus soit deux fois plus que dans les années 1980.