• Sauver Belfort. « Le président de la République nous a fixé un objectif, celui de faire en sorte qu’à Belfort les activités ferroviaires d’Alstom soient maintenues », a déclaré ce matin le ministre de l’Économie Michel Sapin en sortant de l’Élysée. L’industriel a annoncé mercredi la fermeture d’ici deux ans de son site historique de production de trains en raison d’une baisse des commandes et le transfert des 400 salariés concernés vers d’autres usines du groupe.

  • Candidature de gauche. L’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira s’est prononcée dans une interview à Libération pour une candidature unique de la gauche à l’élection présidentielle afin d’éviter que l’extrême droite « arrive au pouvoir en France ». Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a estimé qu’il était « un peu tard » pour rassembler toutes les sensibilités de Macron à Mélenchon.

  • Présidentielle reportée en Autriche. Le ministre de l’Intérieur autrichien a annoncé que le second tour de l’élection présidentielle, qui devait être organisé le 2 octobre après l’annulation du premier scrutin, était reporté à fin novembre ou début décembre en raison d’une colle défectueuse sur les enveloppes de vote par correspondance. Les voix des Autrichiens de l’étranger avaient été décisives en mai dans la victoire de l’écologiste Alexander Van der Bellen sur le candidat d’extrême droite Norbert Hofer.

  • Plainte contre Charlie Hebdo. La ville italienne d’Amatrice a porté plainte pour « diffamation » contre Charlie Hebdo après la publication par le magazine satirique de caricatures sur les victimes du séisme qui a fait près de 300 morts dans le centre de l’Italie le 24 août. Les habitants touchés par le tremblement de terre y étaient notamment assimilés à des plats italiens à la sauce tomate.