12 septembre 2016

C'est leur avis

Les primaires renforcent le poids des sondages

Le professeur de science politique Alain Garrigou estime que l’organisation de primaires pour désigner le candidat de la gauche et celui de la droite à la prochaine élection présidentielle va renforcer l’emprise des sondages sur le scrutin.

« Tout au long de l’élection primaire, les sondages vont fournir aux candidats les seules indications sur leurs chances et aux électeurs les indications sur le vote le plus utile. Sans doute, chacun a-t-il des préférences de premier degré, alignées sur les affinités et les convergences, mais nul n’oublie qu’il s’agit d’une étape préliminaire pour désigner le candidat capable de remporter l’élection présidentielle sur l’autre camp. Les sondages ne sont pas un simple thermomètre passif, mais l’information orientant le vote et les stratégies. […] Il y a toutes les chances pour que les sondages sélectionnent les candidats et choisissent demain le président de la République avant son élection. » Alain Garrigou