15 septembre 2016

C'est leur avis

S’abonner à Canal+ ne permet plus de s’affirmer socialement

Par son impertinence, Canal+ a longtemps attiré un public qui se reconnaissait dans ses valeurs. Aujourd’hui, être abonné n’est plus un vecteur d’appartenance sociale, estime sur son blog le journaliste indépendant Vincent Glad, ancien chroniqueur de la chaîne.

« Longtemps, on s’abonnait à Canal+ parce qu’on adhérait à ses valeurs. C’est d’ailleurs pour cela que les émissions en clair ont été lancées : pour que le fameux esprit Canal fasse passer la pilule des 37,50 euros par mois. L’abonnement à la chaîne cryptée était le signe d’une appartenance à une classe sociale qui partageait peu ou prou les mêmes valeurs. Aujourd’hui, posséder un décodeur ne permet plus de s’affirmer socialement. Bien au contraire. À la suite du départ des auteurs des Guignols en juin dernier, les lettres de résiliation à Canal sont devenues une sorte de mème sur Twitter et Facebook. Se désabonner de Canal est le nouveau cool. » Vincent Glad