20 septembre 2016

Ça alors

Un avis de recherche criminel envoyé par alerte mobile

Les New-Yorkais ont vu apparaître automatiquement sur leurs smartphones hier un avis de recherche pour le suspect de l’attentat à la bombe qui a fait 29 blessés dans la ville samedi. C’est la première fois que les autorités utilisent ce système d’alerte pour un tel motif. Elles y avaient déjà eu recours pour l’ouragan Sandy en 2012, mais aussi lors de la disparition d’un bébé en 2013. Tous les smartphones récents sont équipés pour recevoir automatiquement ce type d’alerte (il est possible de désactiver la fonction dans les paramètres du téléphone). Le système utilise la géolocalisation et prévient l’utilisateur en fonction de l’endroit où il se trouve. En France, une application permet d’envoyer des alertes attentats depuis juin, mais il faut faire la démarche de la télécharger.