20 septembre 2016

Ça alors

Séoul veut régler ses problèmes de traduction

Séoul veut se débarrasser des erreurs de traduction figurant sur ses panneaux de direction, ses cartes ou les messages d’information disposés sur ses sites touristiques. À partir de demain et pour deux semaines, les autorités proposent de verser jusqu’à 160 euros aux personnes qui leur signaleront le plus d’inexactitudes dans les versions anglaises, chinoises et japonaises de ces messages publics. La municipalité de Séoul explique que des informations de qualité en plusieurs langues sont essentielles pour assurer « la compétitivité du pays dans l’industrie du tourisme ». En juillet, le ministère de la Culture et celui de l’Agriculture et de l’Alimentation ont mis en place une équipe pour améliorer la traduction des principaux plats coréens, souvent affublés en anglais et en chinois de noms ridicules ou peu engageants.