30 septembre 2016

Ça alors

Un pancréas artificiel pour faciliter la vie des diabétiques

La FDA, l’agence américaine de l’alimentation et du médicament, a autorisé mercredi la première commercialisation aux États-Unis d’un boîtier électronique accroché à la ceinture agissant comme un pancréas artificiel. Ce dispositif vise à faciliter la vie des personnes atteintes d’un diabète de type 1, dont le corps ne produit plus l’insuline permettant la conversion du glucose en énergie. Actuellement, les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent tester leur niveau de glucose au moins quatre fois par jour en se piquant le bout d’un doigt pour en faire sortir une goutte de sang. Le pancréas artificiel mesure, à l’aide d’un capteur introduit sous la peau, la présence de glucose toutes les cinq minutes. Lorsque le taux est trop élevé, il injecte de l’insuline. Une entreprise française a commencé en mars à tester un système similaire dans des hôpitaux français.