3 octobre 2016

C'est leur avis

Gauche et extrême droite ne feront pas basculer la primaire de la droite

La primaire de la droite est ouverte à tous les électeurs, laissant penser que certains militants de gauche ou d’extrême droite pourraient faire basculer le scrutin. Le journaliste du Monde David Revault d’Allonnes juge qu’ils ne seront pas assez nombreux à voter pour avoir un poids significatif.

« Plus le nombre de votants est limité, plus il se rapproche du noyau militant du parti, acquis à Nicolas Sarkozy. Plus il est élevé, plus il devrait s’ouvrir aux centristes et à un électorat de droite plus tempéré et modéré, favorable à Alain Juppé. Plus les électeurs de gauche y participent, plus ils favorisent ce dernier. Plus ceux du FN se déplacent, plus M. Sarkozy est avantagé. […] Mais c’est oublier que ces électeurs “illégitimes”, à en croire les études d’opinion, devraient être minoritaires, et donc bien en peine de faire basculer le scrutin, sauf si celui-ci se révélait extrêmement serré. » David Revault d’Allonnes