3 octobre 2016

Ça alors

La monnaie chinoise gagne en légitimité

Depuis samedi, le yuan chinois est une monnaie de référence pour le Fonds monétaire international (FMI), aux côtés du dollar, de l’euro, de la livre sterling et du yen. Désormais quand un pays empruntera de l’argent au FMI, il pourra le faire en yuans. L’organisation financière reconnaît ainsi que la Chine, deuxième économie mondiale, joue un rôle croissant dans le système financier international. En comparaison du poids économique du pays, sa monnaie est sous-utilisée. Selon la société spécialisée dans les transferts de données bancaires Swift, elle représentait en juin 1,72 % des transactions internationales, contre 31 % pour l’euro et 41 % pour le dollar américain. Ce retard s’explique par la mainmise du pouvoir chinois qui fixe le taux auquel le yuan s’échange avec les autres monnaies.