10 octobre 2016

Ça alors

Appel au boycott d’un championnat d’échecs en Iran

En février est prévu à Téhéran (Iran) le Championnat du monde féminin d’échecs, dans un pays où les femmes ont l’obligation de porter le voile. Cette décision a poussé la championne américaine Nazi Paikidze-Barnes, 22 ans, à demander le boycott de la compétition. Jugeant inacceptable de jouer dans un pays où les femmes « ne bénéficient pas des droits fondamentaux et sont traitées comme des citoyens de deuxième classe », elle a lancé une pétition en ligne pour réclamer qu’un autre pays organisateur soit retenu ou que le voile soit rendu optionnel pendant la compétition. La Fédération internationale des échecs a écarté tout changement la semaine dernière, mettant en avant des compétitions précédemment organisées en Iran. L’Iranienne Mitra Hejazipour, championne d’Asie 2015, s’est opposée au boycott, estimant que « ces jeux sont importants pour les femmes en Iran ».