13 octobre 2016

C'est leur avis

Hollande, lui aussi, critique la justice

Le premier président de la Cour de cassation Bertrand Louvel et le procureur général Jean-Claude Marin ont dénoncé ce matin les propos de François Hollande qui, dans un livre écrit par deux journalistes du Monde, a qualifié la justice d’« institution de lâcheté » qui « n’aime pas le politique ». Le journaliste de L’Obs Mathieu Delahousse estime que le président cède à une tradition de critique de la justice.

« Les amours déçues de la magistrature et de l’exécutif sont une constante de la Ve République. Juges et procureurs sont des corps en hermine que l’on câline en public pour mieux, sous cape, les craindre, les honnir ou les salir. […] François Hollande et sa “présidence normale” avaient jusque-là épargné juges et procureurs de ce genre de réflexions. Mieux, son élection en 2012 avait été accueillie par les professionnels comme une marque d’apaisement, comme si la présidence “normale” devait mettre un terme au quinquennat précédent, marqué de tensions et de très lourds soupçons sur l’impartialité des hommes. » Mathieu Delahousse