14 octobre 2016

C'est leur avis

Trump a lui-même sali sa réputation

L’avocat de Donald Trump a envoyé mercredi une lettre au New York Times le menaçant de poursuites s’il ne revenait pas sur son article dans lequel deux femmes accusent le candidat républicain d’attouchements. David McCraw, l’avocat du journal, lui a répondu en accusant Donald Trump d’avoir lui-même entaché sa réputation.

« L’essence même d’une attaque en diffamation est la protection de la réputation. Or M. Trump s’est vanté d’avoir commis des attouchements sur des femmes sans leur consentement. Il s’est vanté d’être entré dans les vestiaires de participantes à des concours de beauté. […] Nous avons agi comme le permet la loi : nous avons publié une information pertinente sur un sujet d’intérêt public. Si M. Trump n’est pas d’accord, s’il pense que les citoyens américains n’ont pas le droit d’entendre ce que ces femmes ont à dire et s’il pense que la loi nous contraint, ainsi que ceux qui osent le critiquer, à rester silencieux ou à être punis, nous attendons l’occasion de voir un tribunal le rappeler à la réalité. » David McCraw