• Débats et des bas. Les deux principaux candidats à l’élection présidentielle américaine, Hillary Clinton et Donald Trump, se sont affrontés dimanche dans un deuxième débat à la télévision, deux jours après la révélation d’une conversation de 2005 dans laquelle le Républicain tient des propos dégradants sur les femmes. « Les candidats présidentiels ne parlent presque plus de politique, d’économie, de diplomatie. Ou alors superficiellement. Il n’est question que de leur personnalité, leur caractère, leurs mœurs… à coups de phrases chocs. De débat, il n’y en a pas », regrette dans La Tribune de Genève le politologue américano-suisse Daniel Warner.

  • Samsung raccroche son Galaxy Note 7. Le fabricant sud-coréen Samsung a annoncé mardi qu’il retirait de la vente son dernier modèle de smartphone à écran large, le Galaxy Note 7, après plusieurs incendies de batterie. Les problèmes étaient survenus y compris sur les téléphones fournis en remplacement d’une première série d’appareils rappelés en septembre. « La première fois, cela peut être interprété comme une erreur. Mais la même chose s’est produite deux fois sur le même modèle, et cela générera une perte considérable de confiance des consommateurs », estime l’analyste financier Greg Roh.

  • « Salle de shoot ». La maire de Paris Anne Hidalgo et la ministre de la Santé Marisol Touraine ont inauguré mardi dans la capitale la première salle française de consommation de drogue à moindre risque (SCMR), qui a ouvert hier. « C’est un lieu où des personnes souvent marginalisées, qui en sont réduites à s’injecter des drogues ou à consommer du crack dans l’espace public, peuvent le faire de façon sécurisée et sous supervision médicale, expliquait Marie Jauffret-Roustide, sociologue et chercheuse à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, à Mediapart en avril 2015. Dans ces salles, on peut ensuite les orienter vers des traitements de substitution, des soins ou du sevrage : c’est très loin du prosélytisme [€] dénoncé par certains ! »

  • Confessions présidentielles. François Hollande a créé plusieurs polémiques avec les propos qu’il a tenus sur la justice et l’immigration dans un livre intitulé « Un président ne devrait pas dire ça », publié mercredi par les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme à qui il a accordé de nombreux entretiens. « Un président doit entretenir le feu sacré de la République. Un président ne doit pas autant se confesser, a réagi le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone. Le devoir de silence fait partie de sa fonction. »

  • L’Écosse et l’indépendance. La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé jeudi qu’elle présenterait la semaine prochaine un projet de loi visant à organiser un nouveau référendum sur l’indépendance de son pays. Ce projet nécessiterait toutefois l’aval des autorités britanniques. Selon Angus Robertson, le numéro deux du Parti national écossais au pouvoir, un refus de Londres « donnerait au Royaume-Uni une image effroyable à l’international et tuerait définitivement l’idée selon laquelle l’Écosse a une relation d’égal à égal au sein du Royaume-Uni ».