15 octobre 2016

Ça veut dire quoi

Crime de guerre

Dans une interview diffusée lundi, François Hollande a dénoncé les « crimes de guerre » commis contre les civils à Alep et a averti que leurs auteurs « auront à en payer la responsabilité, y compris devant la Cour pénale internationale ». Les crimes de guerre ont été définis une première fois en 1945 lors du procès des criminels nazis à Nuremberg comme des actions « que ne justifient pas les exigences militaires » tels que des assassinats, mauvais traitements, déportations, exécutions ou pillages. La liste de ces crimes a été détaillée dans une des conventions de Genève de 1949 (définissant les règles de protection des personnes en temps de conflit) et dans le « statut de Rome », le traité instituant la Cour pénale internationale. Mise en place en 2002, celle-ci est chargée de juger les crimes de guerre, contre l’humanité et les génocides commis par les ressortissants des pays signataires. Le traité mentionne notamment « le fait de lancer des attaques délibérées contre la population civile ».